Le plaisir de faire sonner la musique à danser
AFFICHE ATELIER 16 17mail

Les Dulogis à la Kbane à Boukan

Les Dulogis à la Kbane à Boukan

Posté par Benoit Guerbigny sur mercredi 20 janvier 2016

C’était à Frugières le Pin (43)

Merci la cinquième saison, un bal de pays dans un bien beau pays ma fois !

Posted by Benoit Guerbigny on dimanche 4 octobre 2015

Un mazurka Bal du 11 déc à Clermont Ferrand

DULOGIS-CLERMOND

LES DULOGIS SUR AGENDA TRAD

Biographies danses Maria Angels Alvarez et Benoit Guerbigny

mariaquiMaria Angels Alvarez 
Danseuse, spécialisée dans les danses de swing, danses traditionnelles et danses de couple.

Maria s’attache au respect des règles rigoureuses des techniques dansées en rapport avec la musique tout en développant l’expression naturelle du mouvement : danser avec souplesse, fluidité, affiner sa position, son guidage, apprendre à improviser et être à l’écoute de l’autre, faire naitre “le jeu” à deux sans perdre sa propre expression, danser ce que la musique raconte pour le plaisir de l’échange.

Lindy Hop et Balboa 
Maria  a découvert les danses swing en 2000 et commencé à se former à l’école de danse Ballaswing de Barcelone : lindy hop, boogie boogie, shag, charleston et balboa. Dès lors sa frénésie pour la danse l’a conduite dans tous les grands stages internationaux où elle a pu rencontrer les professeurs de danse swing les plus réputés tant en lindy hop qu’en balboa. Ces différentes formations lui ont permis de parfaire sa technique et développer sa propre personnalité dans les danses swing.
En 2003 elle a rejoint la compagnie de danse de París “Les Fous du Swing”, et de 2004 au 2007 a dansé avec la compagnie de Barcelone “Barcelonajjazzcats”. Elle a ensuite commencé a transmettre sa passion depuis décembre 2005 comme professeur de lindy hop, balboa et autres courants swing à l’ecole de danse ballaswing de Barcelone, ainsi qu’à
l’association de swing d’Andorre et plus ponctuellment dans des festivals de swing en Espagne.

Tango / Danses Latines (salsa, merenguecha cha cha) 
Parallèlement à sa découverte du swing, dans la dynamique de coup de foudre pour les danses, Maria, de part la proximité de l’offre en danse de la ville de Barcelone s’est initiée au tango, aux danses de salon et danses latines auprès des écoles “Casa de València”, “centre cívic de la Barceloneta” et “centre cívic Convent de Sant Agustí”.
Elle a participé a de nombreuses milongas notament au café des arts à Barcelone et à de nombreuse soirées au Bailongu et Antilla (Barcelone)

Danses traditionnelles

La découvertes des danses traditionnelles dans les rencontres hebdomadaires dans la Place del Rei de Barcelone ont été un coup de foudre. Les danses traditionnelles impliquant le dialogue avec son partenaire et le partage d’une histoire ont complété son désir de danse, dans un style différent elle a pu retrouver des similitudes dans
le rapport à l’autre et dans l’échange dansé . Depuis l’été 2001 elle a participé aux festivals “le grand bal de l’Europe” à Gennetinnes et depuis le 2010 aussi les “grand bal” à Saint Gervais d’Auvergne.
Dans ces festivals et aussi dans d’autres festivals internationaux elle a pu approfondir et étendre ses connaissances dans le monde des danses traditionnelles, Maria en parallèle a rejoint la compagnie pipirimosca pour des animations danses auprès des enfants et a participé dans des cours spécifique pour non voyant. Depuis son arrivée en France
au cours de l’année 2012, elle a donné stages au sein des formations Trio Guerbigny et Effet dulogis où sa culture dansée a généreusement bousculé dans un premier temps et alimenter dans un second le rapport à l’autre dans les danses poitevines et autres danses de couples pratiquées

benoitmariaquiBenoit GUERBIGNY – DANSE

A son arrivée en 1985 dans le Poitou, en intégrant l’association U.P.C.P, Benoit découvre le caractère identitaire des danses et musiques, notion qui n’était pas omniprésente dans les bals Folk de la région centre.
Il participe à quelques enquêtes de collectage au sein de l’association Ardivelle et travaille sur le traitement du fond ethnologique devenu Cerdo (Centre de Documentation sur l’Oralité) aujourd’hui.

Le fait qu’il soit musicien lui ouvre des portes pour « son intégration » dans la culture identitaire poitevine. Il apprend le Poitevin, se nourri de tout ce qui touche de près ou de loin de cette culture qu’il fait sienne.
De 1986 à 1990, il intègre l’UPCP (service civil) et le groupe Ardivelle ; Il participe à de nombreux stages de danse mis en place par le réseau ce qui lui permet de rencontrer les animateurs de chaque association.
Il devient lui même formateur musique au sein de l’Union pour la Culture Populaire en Poitou.
De 1990 à 1998, il crée le groupe Buff Grol, choisit de devenir professionnel et commence ses actions de formation en danse en plus de ses prestations sur scène. Son nouveau «statut » lui permet des rencontres musicales et dansée dans toute la France.

Il découvre la pratique dansée d’autres cultures identitaires régionales (Bretonne, Basque, Auvergnate….). Il rencontre aussi Marc THOMPKINS, chorégraphe, dans la construction d’un événement PIC NIC à Sanxay en 1992.
Il côtoie aussi de près l’association les Pibolous et son travail sur la danse avec Corinne et Isabelle Pacher et Hélène Massé.
Il crée ensuite le duo Guerbigny Thébaut, et travaille conjointement avec Jean-françois Miniot (qu’il avait déjà croisé à mainte reprise au cours des cessions de formations danses en Poitou Charentes), pour d’une part la réalisation du premier CD les pieds sur la braise (primé Télérama, Trad. magasine et Choc de la musique) ainsi que pour les nombreux stages de danse mis en place en association avec la diffusion du groupe.

En 2001, il crée le groupe Brasse Bocal et travaille avec Pierre Doussaint, Sophie Lenfant pour la partie danse.
En 2006 il crée le Trio Guerbigny, qui dans la trace du duo Guerbigny Thébaut continue ses actions de formation danse dans toute l’Europe.

C’est en 2008, qu’il prend la danse « à bras le corps », pour assurer les stages et ateliers de danses. Depuis 2008, il promène sa musique et sa danse de par le monde, il enrichit sa pratique dans de nombreux stages en Europe.
Aujourd’hui référent en matière de danse Poitevine, il s’intéresse au tango et pratique de façon régulière le Lindy Hop.
Sa danse, qui nourrie sa musique et inversement, oscille entre respect des codes et improvisations.
Acteur indéniabled’une mémoire en mouvement Benoit Guerbigny souhaite aujourd’hui partager son expérience et rencontrer le public de façon régulière en participant à la mise en place d’un atelier régulier.

Solo ♯2 Journée de travail avec Christophe Piot, pour gérer le boulot technique quant à sa forme, sa place, ses...

Publié par Benoit Guerbigny sur vendredi 16 décembre 2016

Un espace de Partage

accordeondos1-300x300